Pages

mardi 15 avril 2014

Culture d'entreprise : aller des principes aux valeurs ?

Des mots-clefs sont souvent visibles sur le site web officiel d'une structure, ses plaquettes. Ils sont quelques éléments d'un grand tout : la culture d'entreprise. Ils sont repris pour donner une vue sur ce qui importent, les fameuses valeurs. Et dans différents cas, il arrive que ces mots-clefs ne reflètent pas forcément les décisions prises, ni les agissements. Sont-ils utiles ? N'est-ce finalement que du blabla ? Ou bien, est-il réellement possible de s'appuyer sur les valeurs pour donner des repères et se différencier sur le long terme ?

C'est en parcourant une présentation de la culture de Buffer sur Slideshare (d'ailleurs, je vous invite à suivre le fil #culturecode) que je me suis rendu compte de quelques éléments (confusions ?) :
  • le sens du mot "values" est bien différent si l'on essaie de faire une traduction d'anglais à français
  • les mots-clefs sont un résumé, et cela peut rester vague, sans éclaircissement 
En effet, les fameuses "values" que l'on retrouve dans la littérature anglophone sont en fait des "principes", des comportements valorisés, avec des explications, des exemples à l'appui.

Le "coeur de principes", finalement, va servir de filtre, de fil conducteur pour le recrutement, la communication, les produits conçus, la manière de travailler, de servir la clientèle, etc ... Il va faire office de facilitateur pour les prises de décision. Ils permettent de donner de la clarté sur ce qui est valorisé et ce qui l'est moins. Aussi, les principes doivent fournir suffisamment de souplesse, notamment dans le cas de structures multiculturelles, avec une intégration des spécificités locales. Les valeurs et principes servent ainsi de socle, de tronc commun.

Au fond, c'est bien le côté vague des valeurs qui alimentent les décalages de perception, les erreurs de recrutement et le chaos. Et la notion de fit culturel, d'affinité, prend aussi une toute autre dimension ici.

Trois questions intéressantes à se poser :
  • Quels sont les 2 à 5 principes positifs les plus observables, récurrents et influents ?
  • Quelles différences avec les valeurs déclarées et diffusées jusqu'ici ?
  • Quel rafraîchissement opérer ? (que faut-il conserver ? Accentuer ? Soustraire ? Introduire ?)
En termes de document final, il convient d'aller en profondeur avec :
  • une exposition claire des valeurs
  • une énumération des principes (en lien avec les valeurs)
  • une explication suffisamment détaillée de chacun des principes
  • des illustrations concrètes et régulières, en guise de démonstration permanente  

Aucun commentaire: