Pages

samedi 14 juin 2014

Résoudre des problèmes, ou plutôt les créer ?

Seth Godin propose un nouveau billet, provocateur, sur la manière de créer des opportunités. Dans son livre Linchpin, il mettait déjà en avant cette posture d'instigateur, de leader, et d'exposition à la vulnérabilité.

Présenter  de nouveaux problèmes sur la table, voici ce que Seth Godin nous encourage à faire. Dans son concept de l'idée-virus, l'objectif atteint est la validation par les premiers adeptes, et une influence de ces derniers pour inspirer les autres groupes de personnes restants.

Dans la même lignée, Anni Layne Rodgers écrivait un article intitulé "If you're not creating problems, you're not trying hard enough" (si vous ne soulignez pas de nouveaux problèmes, vous ne relevez pas de grand défi), où ce principe était utilisé en interne chez la dynamique société Kyyba.

George Ambler aborde aussi ce sujet sur son blog à travers le billet "Leaders focus on creating, not problem solving" , en reprenant une citation de Peter M.Senge (intervenant au MIT et auteur de "La Cinquième Discipline") :

“The fundamental difference between creating and problem solving is simple. In problem solving we seek to make something we do not like go away. In creating, we seek to make what we truly care about exist.” – Peter M. Senge, Creating Desired Futures in a Global Economy, Reflections The SoL Journal, 2003

George Amber finit ce même article par le choix à opérer : 1) Quel problème essayons-nous de résoudre ? ou bien 2) "Que veux-je créer ?".

Pour finir, un document .pdf est disponible sur le site ChangingMinds.org. Il reprend ce même état d'esprit de la création et de sa nécessité pour une culture de l'innovation.

Aucun commentaire: