Articles

Affichage des articles du septembre, 2014

Concevoir un modèle de maturité : exemple pour le marketing B2B

Image
Lors de billets précédents, nous parlions de la nécessité d'avoir un modèle de maturité. Ann Roskey de chez Eloqua propose un modèle pour les marketeux "modernes" du B2B. On y observe 5 niveaux progressifs (niveau 1, niveau 2, etc...) et 5 critères d'évaluation (ciblage, "engagement", conversion, analytics et technologie). Pour chacune des situations, un mot-clé vient faire la synthèse. Pour rappel, un modèle comme celui-ci facilite les efforts d'audit (que l'on soit consultant ou en prise de poste) et donne un meilleur aperçu sur les efforts à réaliser pour gagner en maturité, en valeur.

Si l'on parle souvent de la maîtrise de la technologie comme étant un avantage professionnel, avoir un modèle (ou même un portefeuille de modèles) est tout autant crucial pour réellement se positionner en leader et faciliter la maturation.

Ô narcissisme numérique

Image
Pour tous ceux qui pensaient que les médias sociaux allaient résoudre pas mal de problèmes, dommage. Il se peut qu'il en crée d'autres. Derrière la machine, il y a l'Homme qui dévoile ses intentions à travers les paroles et les actes. Les médias sociaux agissent comme des amplificateurs, et ce qui est asymétrique à la base a de fortes chances de le rester (et en beaucoup plus élargi).

Je n'ai pas l'habitude d'une prise de parole sous cette forme-ci, mais il me semble utile d'aborder un thème. Ce blog avait pour vocation de départ de traiter de l'identité numérique. Et depuis, la conversation et les thématiques évoluent. Un sujet sérieux est tout de même à reprendre, car tout n'est pas forcément rose sur la Toile. Cette dernière peut être le lieu d'agression, d'attaques, au sein même des sphères à thématique plus professionnelle. Le sujet du narcissisme numérique est sérieux et peut nettement nuire à l'intérêt collectif.

Narcissisme numér…

Entretien de recrutement : des places de parking réservées aux candidats chez Microsoft

Image
Notre fameux sujet de l'expérience-candidat ! Voici une photo partagée par Becky Gloyne sur Twitter. Il s'agit d'une place de parking réservée aux candidats en visite sur site pour un entretien de recrutement. Intéressant. Très intéressant même ! Cette simple image reflète un élément de la posture commerciale, et un exemple de "service candidat" délivré chez @xboxjobs.

Ici, on sort du cadre "online" pour enrichir l'expérience-candidat dans son ensemble, avec un raisonnement en termes de parcours-candidat.

L'appétit pour les détails permet d'aller en profondeur sur des éléments qui viennent faire tilt chez les candidats, et (en partie) les convaincre dans le cas où ils ont à faire un choix entre 2 ou plusieurs employeurs.

La notion de "services candidat" est aussi à explorer, dans le sens où on va répondre à plusieurs niveaux d'attente (en amont et en aval des séries d'entretien), tout en y associant des éléments culturels …

Intégration des médias sociaux : faire face aux silos et résistances

Image
Oracle Social partage une réflexion intéressante sur son blog officiel, au sujet de l'intégration des médias sociaux dans les entreprises. Le billet démarre avec une réalité forte : la persistance des silos. Ces derniers ont la vie dure pour un tas de raisons, comme la territorialité et la rétention d'informations par exemple. Mike Stiles, auteur du post, indique bien la nécessité de se projeter de manière réaliste sans se décourager devant les résistances. Même si le stade ultime de maturation est difficilement atteignable, il y a toujours une marge de progression à prendre. Une proposition de modèle et 8 étapes successives sont reprises par l'auteur :

1. Accepter le contexte actuel, avec l'ambition d'aller au-delà du département "marketing" pour répondre aux nouvelles exigences de la clientèle et aux nouveaux enjeux de compétitivité

2. Désigner un "champion", une personne capable de prendre le lead (sur le long terme) dans l'accompagnemen…

Marque employeur : qui prend la parole, et où ?

Image
Les différents articles sur ce sujet de la marque employeur, démontrent la volonté de sortir du schéma où l'employeur monopolise la conversation pour exprimer la promesse et intelligemment vanter les mérites de l'entreprise.

Jusqu'ici, nous avons observé un développement des présences "Employeur" sur les médias sociaux, pour y distribuer des contenus et échanger avec des candidats potentiels.

Est-ce suffisant ? Quels résultats prouvent que nous sommes sur la bonne voie ? Ainsi, avec des indicateurs au vert et des retours très positifs, il peut également être aisé de se reposer sur ses lauriers et de laisser une forme de complaisance prendre le dessus.

Comment aller plus loin dans la prise de parole et l'obtention d'une visibilité gagnante ? 

Nous pouvons citer le cas de Spotify qui fait partie de ces entreprises qui réalisent un travail remarquable dans ce domaine. Au-delà du jeu conversationnel et de son écosystème de présences (twitter, facebook, instag…