Concevoir un modèle de maturité : exemple pour le marketing B2B


Lors de billets précédents, nous parlions de la nécessité d'avoir un modèle de maturité. Ann Roskey de chez Eloqua propose un modèle pour les marketeux "modernes" du B2B. On y observe 5 niveaux progressifs (niveau 1, niveau 2, etc...) et 5 critères d'évaluation (ciblage, "engagement", conversion, analytics et technologie). Pour chacune des situations, un mot-clé vient faire la synthèse. Pour rappel, un modèle comme celui-ci facilite les efforts d'audit (que l'on soit consultant ou en prise de poste) et donne un meilleur aperçu sur les efforts à réaliser pour gagner en maturité, en valeur.

Si l'on parle souvent de la maîtrise de la technologie comme étant un avantage professionnel, avoir un modèle (ou même un portefeuille de modèles) est tout autant crucial pour réellement se positionner en leader et faciliter la maturation.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

VMWare et Forrester Research recherchent leur Vice-Président Marque Employeur

J-7 avant la #rmsconf (Big Data: Buzzword ou Big Bang)

Réaliser une veille (online) RH dynamique avec Feedly, Twitter et Topsy