Pages

samedi 25 octobre 2014

L'avancement constructif : un des leviers des structures encourageantes

Dans les structures encourageantes, la prise de parole est rarement vérifiée. Si elle l'est, c'est pour une approche bien constructive et viser plus haut, moins pour s'assurer qu'il n'y ait de casseroles. Tout dépend de la manière dont les personnes sont perçues. Sont-elles de simples salariés avec des numéros et correspondant à une ligne budgétaire pour les Ressources Humaines ? Ou bien, sont-elles intégrées dans l'entreprise pour leur "talent" (sens non élitiste mais plutôt "valorisateur"), avec précision et dans le respect de leur contribution ?

Et si ce que venait du (soit-disant) bas ou milieu de l'hiérarchie représentait des pépites pour la Direction, une occasion de rester en phase avec certaines réalités ?

Il n'est pas étonnant de voir que le rapport à l'erreur est plutôt positif dans ces structures encourageantes; à savoir une occasion d'expérimenter et d'en apprendre plus. Face aux nombreux défis d'aujourd'hui (mobile, cloud, big data, etc...), il n'existe de feuille de route.

Raisonner sur la base du passé est une course à l'échec. Il y a besoin de cette attitude, de cette posture de laboratoire pour explorer sur des petites expérimentations et accumuler des retours pour plus de clarté.

Cela pose la question de préciser pourquoi on embauche : l'obéissance et la léthargie, ou bien l'excellence et l'avancement constructif ?

Aucun commentaire: