Pages

vendredi 24 octobre 2014

Vivacité et lenteur

Il y a quelques années de cela, Carl Honoré écrivait un livre sur le sujet de la lenteur et de ses vertus. Le livre "Thrive" d'Arianna Huffington parle également de la nécessité de ralentir avec la création volontaire d'espaces libres dans son planning. Il s'agit également de ralentissement. Dans un récent billet, Thierry Delorme fait également état de cela, car la lenteur ouvre la voie à la profondeur dans l'exécution et à la révision des priorités absolues. Soit, un enjeu de taille dans un monde où l'obsession de la rentabilité rapide et l'impatience sur les résultats sont plutôt monnaie courante.

Dans le même temps, nous devons faire face aux urgences en prise d'action et rapidement trancher sur les directions à prendre. Dans le cas contraire, et pour nos sujets de prédilection, nous serons amenés à faire du sur-place ou à rester coincés à un niveau de maturité dans la bien célèbre transformation. Ceci nous amène à considérer deux moteurs : la vivacité (dans la prise de décision) et la lenteur (dans l'exécution).

Aucun commentaire: