Pages

mercredi 26 novembre 2014

Envergure du rêve et force du manifeste : points gagnants des communautés à succès

Rêves et rêveries ont du mal à trouver une place au pays des corporations. L'organisation scientifique, réfléchie de manière très séquentielle, cède la totalité des ovations aux esprits les plus cartésiens. Lorsqu'on parle de rêve, on pense idéalisme et abstractions. Le rêve n'est pas matériel mais peut devenir matérialisable selon les finalités de son ou ses producteurs...

En faisant un bref scan des communautés les plus discutées, la banalité est bannie et l'audace est très palpable. Il convient ainsi d'oser faire ce qu'il n'a jamais été fait jusqu'ici (par crainte de l'échec) ou encore remettre en question des modèles en exposant des limites de manière méthodique. Prenons le cas des TED Talks, des événements de classe internationale et dont de nombreuses personnes en parlent même plusieurs années après. Devant le succès de ces rassemblements, la dynamique aurait pu suffire. Mais non. Les TEDx sont venus donner un second souffle et très largement amplifiés l'essence-même des événements TED. On va à un TED(x) ou on en consulte car il ne s'agit pas de la conférence habituelle. Il s'agit d'un rassemblement de personnes qui osent bousculer les conventions et faire la promotion d'idées absolument remarquables.


Dans le mantra "Ideas Worth Spreading", on retrouve un rêve avant tout, qui laisse place à une certaine ouverture pour une large diversité de contributions et une focalisation sur l'originalité. Des équipes organisatrices aux speakers via le public, il y a ce goût pour les contenus inspirants et provocateurs. Toute la promotion du monde ne comblera un rêve trop ordinaire ou trop basique.

Le rêve n'est pas un sujet léger pour les entreprises, il est bien réel et sérieux.

Quelques questions importantes à se poser :

- quelle est l'envergure du rêve ? Est-ce suffisamment ambitieux pour stimuler les personnes le partageant et amener à un mouvement ? S'il ne surprend pas assez, c'est qu'il est encore trop ordinaire. Est-il assez clair et succinctement expliqué ?
- a-t-il une présence physique et visuelle ?
- un angle narratif a-t-il été abordé ? (via la structure en 3 points : jusqu'aujourd'hui, nous faisions.../ les profondes limites de cela sont.../aujourd'hui, nous proposons de revoir ce modèle en...) Des illustrations concrètes (marques de succès du nouveau modèle) sont-elles partagées et largement communiquées ?
- un court manifeste (rempli d'exemples et témoignages) est-il mis à disposition pour développer le mantra et expliquer le "Pourquoi" ? Est-il réalisé de manière suffisamment collaborative ?
- quelle est la force d'adhésion en interne ?

L'étape suivante est de transformer le rêve en passion, un état qui permet de voir au-delà des aspects purement financiers, pour se positionner dans la contribution ultime.

P.S : un premier événement "Dream Big Café" aura lieu sur Lyon très prochainement. Plus d'informations à venir. 

Aucun commentaire: