Pages

lundi 12 janvier 2015

3 étapes pour mieux organiser les informations issues de la veille

En participant à des conférences, à de larges rassemblements professionnels, ou à des rencontres en plus petit comité, il y a cette possibilité d'échanger d'idées, de pratiques gagnantes et de cas d'usages. Idem lorsqu'on plonge dans sa veille et récolte des exemples intéressants d'usage. Nous savons qu'il existe plusieurs manières d'atteindre un objectif, et plusieurs formes de succès également.

A présent, que faire de toutes ces informations ? En effet, il peut être facile d'être inondé et repris par l'infobésité. L'objectif est donc de catégoriser les informations, de les organiser de manière efficace. Dans un contexte organisationnel, cela revient aussi à capitaliser sur des connaissances, et à y inclure également les expériences de l'entreprise-même.

1. Traiter l'information. A ce stade, il s'agit d'aller plus loin que la récolte, et de faire apparaître 7 aspects (7 colonnes) : source (D'où, De Qui), contenu de l'information (Quoi), contexte (Quand, Où), déclencheur (Pourquoi), l'application (Comment), la mesure (Combien; la manière dont les avantages sont évalués, les indicateurs de performance retenus, etc...), le référent et l'audience (Qui est responsable & Qui est concerné).

2. Partir sur une segmentation chronologique et thématique. Ainsi, sur la base d'un découpage mensuel, on en arriverait à 12 dossiers au bout d'une année. Chaque mois a donc son lot d'idées pratiques. Ensuite, vient la segmentation thématique, avec l'organisation autour de 3 à 5 labels dominants (maximum).

3. Choisir un outil adapté. Pour certains, ce sera Google Docs et l'organisation de dossiers (segmentation chronologique) et de sous-dossiers (segmentation thématique). Pour d'autres, ce sera Evernote et ses carnets de note. Le but est d'opter pour un outil simple et suffisamment riche pour organiser les informations au mieux.

Aucun commentaire: