Pages

lundi 2 février 2015

Visibilité professionnelle : retour aux bases

En 2008, nous avions axé ce blog sur les thèmes contenus dans le titre du billet. Etre présent sur le web peut, jusqu'aujourd'hui, offrir de fantastiques opportunités et amener à faire des rencontres enrichissantes. Les barrières géographiques s'abaissent, et il est accepté, connu, que les communications sont plus directes.


Phase I - Découverte  

Comme pour toute nouvelle tendance, il y a une sorte d'engouement. Les plus geeks des nouvelles technologies n'hésiteront pas à vouloir en parler avant tout le monde. De là, on imagine des perspectives d'usage, selon une diversité d'objectifs possibles. Des "cercles d'évangélisateurs" prennent le devant de la scène pour inviter plus de personnes à rejoindre le mouvement, en se focalisant sur le "Pourquoi".

Phase II - Accélération

Au-delà des avantages espérés, des multiples projections, il y a cette problématique de temps et de rentabilité. Si cette dernière n'est pas au rendez-vous, à quoi bon "dépenser" du temps ? Il convient, à ce stade, d'aller un peu plus en profondeur et d'aller vers des expérimentations pour en retourner des résultats concrets.

Phase III - Maturation 

Il s'agit probablement de la phase dans laquelle nous sommes aujourd'hui pour la plupart. Il est clair que l'identité et la réputation numériques sont des points essentiels. Cependant, trois points fondamentaux demeurent : le capital sympathie, l'alignement (avec ses valeurs, ses aspirations et ses atouts distinctifs) et l'efficacité (dans l'exécution du travail). Ensuite, viendrait le travail d'amplification et de développement des présences (la cerise sur le gâteau). On en vient donc à une réorganisation des efforts.

Aucun commentaire: