Pages

lundi 12 octobre 2015

Gérer la tension entre le FOMO et la nécessité du Test & Learn

Pour ma part, le temps passé sur les réseaux sociaux est important, que ce soit à titre personnel ou professionnel. Il en est très certainement de même pour vous. La marque employeur, à mi-chemin entre plusieurs disciplines, est un sujet passionnant. D'ailleurs, ce concept-ci apparaît comme un must-have en 2015, et cela se renforcera encore plus dans les années à venir, avec des challenges qui évolueront ou qui émergeront très certainement.

Le FOMO (Fear Of Missing Out) est cette crainte de manquer les informations-clefs. Les plus connectés ont un avis très coloré dessus. Les choses bougent vite, et les actions pleuvent à travers nos différents fils d'actualité, que ce soit sur Twitter, Facebook, LinkedIn ou d'autres réseaux sociaux encore. 

En tapant les mots-clefs classiques que sont "Employer Branding", "Employer Brand" (par exemple), on en arrive à des séries de conversation, d'articles, de cas concrets. Des illustrations d'entreprise, petites comme grandes, oeuvrant sur ce terrain de la marque employeur avec des objectifs spécifiques à leur organisation. 

En tant que professionnels de la marque employeur, nous arrivons dans une zone de tension où d'un côté, nous avons nos objectifs en entreprise, et de l'autre, le marketing employeur effectué par d'autres entreprises en France et dans le monde.

C'est là où le benchmarking reste un exercice délicat. En effet, l'avantage concret et visible de celui-ci, est d'avoir une vue globale et d'effectuer des points de comparaison. Le désavantage connu reste le copier/coller, au détriment de l'adaptabilité. Et tout n'est pas forcément adaptable.

Cela nous amène à nous poser la question du dosage de la veille que l'on effectue, et de tracer un chemin singulier sur la base de nos contextes bien précis (identité, capacités, aspirations, staff, etc...). Le "Test and Learn" est là pour se poser les bonnes questions et designer des solutions les plus adaptées à nos organisations, pour apporter le maximum de pertinence en premier lieu. La marge d'erreur est existante, mais elle peut être prise comme une marge d'apprentissage également, à condition de rapidement rectifier les tirs.

Gérer la tension entre le FOMO et la nécessité du Test & Learn, reviendrait donc à se concentrer sur la singularité de son contexte d'évolution en priorité, et à très soigneusement choisir les éléments de benchmarking adaptables et à injecter.

Aucun commentaire: