Pages

lundi 9 juin 2008

Se faire recruter autrement : quel réseau social choisir ?

Nous avons vu l'intérêt pour vous de faire partie d'un réseau social, mais lequel choisir, et surtout comment faire son choix ? Il n'y a pas un mais une multitude de réseaux sociaux : Bebo, Facebook, 6nergies, Hi5, LinkedIn, Orkut, Xanga, Xing, etc. Vous avez reçu une invitation à rejoindre la communauté Viadeo ? Avez-vous intérêt à l'accepter ? Et Facebook, est-il intéressant d'y être ? Il n'est pas forcément intéressant d'accepter toutes les invitations sous prétexte qu'une de vos connaissances se trouve sur le réseau social en question. Non seulement, vous ne pourriez pas gérer facilement et efficacement votre réseau, mais aussi vous construiriez de mini-réseaux éparses.

Il est important, avant de faire ce choix, de s'assurer qu'ils correspondent à vos besoins. Nous vous proposons de suivre plusieurs étapes :
  1. Commencez par faire un petit état des lieux
  2. Ensuite, demandez l'avis de vos collègues et amis concernant les réseaux sociaux où ils se trouvent
  3. Une fois que vous avez choisi deux ou trois réseaux sociaux, inscrivez-vous y et donnez-vous un peu de temps pour voir s'ils correspondent à vos besoins et attentes
1. Etat des lieux

Territorialité

La question de la territorialité vient en premier. Quelle dimension recherchez-vous et quelle ? Internationale (LinkedIn), européenne (Xing) ou nationale (Viadeo) ? Cette définition de l'espace est nécessaire car elle va vous permettre de concentrer au mieux vos efforts et d'entrer en contact avec les personnes aux profils qui vous intéressent.

Objectifs

Pour quelles raisons souhaitez-vous faire partie d'un réseau social professionnel ? Est-ce pour recruter de nouveaux collaborateurs, trouver un emploi, prospecter une nouvelle clientèle, rester à la page dans votre secteur d'activité, etc. ?
Types de connexion visée

Le networking est une activité (métier) à part entière, une stratégie doit être mise en place. Quel est le profil idéal que vous recherchez ?
  1. Pas de préférence particulière
  2. Mix intra-sectorielle et inter-sectorielle
  3. Exclusivement intra-sectorielle
La qualité des contacts souhaitée

La notion d'amis et de contacts est différente d'un réseau social à un autre. Voici un petit schéma de Faber Novel Consulting, repris dans Le Monde, puis par Loic Hay et Webilus :


Méthodes de connexion

Comment souhaitez-vous entre en contact avec d'autres membres ? Après simple lecture de profils ? Après plusieurs échanges sur un hub ? Après une rencontre physique lors d'un événement ? Ou bien de manière indirecte en s'appuyant sur vos contacts directs ? Grâce aux recommandations faites par d'autres membres ? Le but est d'opter pour les sites qui vous permettent d'établir des connexions comme vous l'entendez.

Budget

Opter pour un service payant vous permet d'avoir des services et des outils supplémentaires pour faire votre promotion et étendre votre réseau virtuel. Tout dépend de vos objectifs fixés au préalable.

Petite évaluation

Il peut être aussi pertinent de tester les quelques réseaux sociaux que vous avez identifiés et qui semblent répondre à vos besoins afin de voir s'ils nous conviennent. Ensuite, si l'on voit qu'on est fait peu usage, libre à nous de supprimer le compte.

2. Qu'en pensent vos amis et vos collègues ?

Certains de vos amis et collègues font partie de réseaux auxquels vous n'êtes pas inscrit. Un simple e-mail reprenant vos besoins va vous permettre de faire le tri et de gagner du temps. Ils seront plus à même de vous conseiller, en vous orientant vers un réseau généraliste, à dimension internationale ou nationale ou plus spécialisé (avec des profils plus dominants).

3. L'option à retenir aujourd'hui : le non-choix

Le monde des réseaux sociaux est encore très encombré, et aucun service ne se détache véritablement des autres : LinkedIn est le réseau social professionnel comptant le plus de membres, mais reste encore très nord-américain (et anglophone), même si le partenariat récent avec l'APEC devrait changer la donne. Viadeo, plus français, a adopté un modèle payant qui limite la vitesse avec laquelle vous allez pouvoir faire croître votre réseau (d'ailleurs, si vous rejoignez ce réseau, utiliser avec parcimonie et intelligemment les mises en relation directes qui vous sont offertes, elles ne sont malheureusement pas inépuisables et après cette fonctionnalité devient payantes). Facebook, le plus riche en applications, vit encore sur un mode mi-professionnel, mi-personnel qui peut brouiller les cartes.

L'attitude la plus raisonnable consiste à s'inscrire sur 2 ou 3 réseaux sociaux, pour profiter des forces de chacun d'eux. Sachant qu'il vous faudra construire votre réseau sur chacun des sites en partant de zéro, votre graphe social ne pouvant pas s'exporter d'un site à l'autre. Ce sujet sera d'ailleurs développé dans le prochain billet : "La portabilité des données c'est pour bientôt ?"


Ils ont en parlé :

Frédérick Jacquelet : "En terme de réseau, on va raisonner par rapport à la valeur ajoutée apportée."

Jérémy Dumont : "Concrètement, je ne peux pas segmenter mes réseaux sociaux. J’ai sur Facebook et Linkedin, des personnes en commun ; les amis sont moins présents sur Linkedin que les relations professionnelles sur Facebook, mais les frontières sont de plus en plus floues."

Yannick Fondeur dans "LinkedIn ou Facebook ?"

1 commentaire:

Gisela BONNAUD* a dit…

Je vous invite à joindre le hub via Viadeo :

Se faire recruter autrement
http://www.viadeo.com/hubView/002ny09vsvmtlhx

Je vous inviter également à visiter le blog :

http://se.faire.recruter.autrement.over-blog.com/

Bonne visite et n'hésitez pas à y laisser vos commentaires.

Gisela BONNAUD
Responsable