Pages

mercredi 7 janvier 2009

Interview de Gaëlle Picut, animatrice de En aparté

Gaëlle Picut anime le blog "En aparté". Elle y parle d'un sujet qui concerne beaucoup de monde : l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Elle y aborde aussi d'autres sujets.

Séduits par son blog, nous avions envie d'en savoir un peu plus sur son parcours et sa vision du monde professionnel. Elle a accepté de répondre aux questions de Doppelganger.name. Merci !

Petite présentation

Après Sciences-Po et le Celsa, j'ai travaillé une douzaine d'années en communication et en journalisme à Paris, en province et outre-mer, avec une parenthèse de deux ans. Depuis 18 mois, je suis journaliste pigiste spécialisée dans les thématiques emploi, RH, social, management, etc. pour des magazines nationaux et pour un site internet (femmes-emploi.fr). Habitant dans le sud de la France, je pratique assidûment le télétravail ! Sinon, j'ai 35 ans, je suis mariée et j'ai 3 enfants.

Une petite description de "En aparté" ? (date de création, sujets traités, etc.)

J'ai créé en En aparté en octobre 2008. En tant que journaliste, j'ai régulièrement l'occasion de traiter des sujets autour de la conciliation vie privée / vie professionnelle et plus généralement sur les valeurs autour du travail mais comme je suis bavarde, je ne peux malheureusement jamais tout écrire dans mes articles ! J'ai donc souhaité lancer un espace où je pourrais m'exprimer sur ces sujets qui me tiennent à coeur...sans crainte d'être coupée :-) J'avais également envie de créer un espace interactif où les lecteurs pourraient réagir, témoigner, apporter leur propre expérience.

Pourquoi avoir lancé un blog sur un tel sujet ? (l'équilibre entre vie prof et vie privée) C'est quoi l'élément déclencheur ?

En parcourant la blogosphère, j'ai découvert un univers très riche, très dense, avec des plumes talentueuses. Mais je me suis également rendue compte que les blogs consacrés à l'emploi et animés par des femmes n'étaient pas si nombreux que cela. L'un d'entre eux (www.toutpourelles.fr) m'a cependant impressionnée par sa qualité et sa richesse et a contribué à mon envie de lancer le mien sur un positionnement différent. J'ai choisi cette problèmatique vie privée / vie professionnelle pour deux raisons principales : à titre personnel, je suis directement concernée, et d'autre part, en discutant avec mes amis (entre 30 et 40 ans), je me suis rendue compte que c'était un sujet central, surtout pour les femmes, qui sont amenées à faire des choix importants et qui se posent beaucoup de questions sur leur carrière, leur équilibre familial, leur couple, l'éducation de leurs enfants, etc.

Selon vous, qu'est-ce qui impacte le plus cet équilibre ? Les outils (ordinateurs portables, mobiles, etc.), la pression professionnelle, la passion pour son métier, etc. ?

Les nouvelles technologies participent effectivement à une plus grande porosité entre vie privée et vie professionnelle. Mais elles permettent également une plus grande flexibilité et souplesse.

La pression sociale et culturelle est également un point important et les règles du jeu (officielles ou officieuses) de l'entreprise ne sont pas toujours très favorables à une bonne articulation entre vie privée et vie professionnelle.

Mais j'ai quand même le sentiment qu'en France nous ne sommes pas les plus à plaindre (je pense notamment à l'Angleterre ou à l'Allemagne) et que des aides, notamment financières, apportent des coups de pouce précieux.

Je pense aussi qu'il y a une plus grande exigence de la part des femmes (et de certains hommes) à vouloir tout concilier et tout réussir. Les jeunes générations (et les moins jeunes !) ne sont plus prêts à sacrifier leur vie personnelle au profit de leur vie professionnelle, mais l'inverse est également vrai. Les femmes veulent pouvoir réussir professionnellement, tout en ayant une vie personnelle et familiale épanouie.

Des conseils à donner pour trouver l'équilibre ?

Je pense que le plus important est d'être en harmonie avec ce que l'on souhaite vraiment et d'assumer ses choix. Bien évidemment, dans de nombreux cas, les choix sont limités pour des raisons financières essentiellement.

Le plus difficile, je pense, est de parvenir à définir ses priorités, à se fixer des choix et ensuite à les assumer sans trop de regret, frustation ou amertume. Même s'il n'est pas toujours facile de mesurer quelles seront l'impact et es conséquences à moyen et long terme de tel ou tel choix, que ce soit sur son parcours professionnel ou sur sa vie familiale (exemples : le temps partiel, le congé parental, une promotion, etc.).

Et bien sûr, essayer de bien choisir son entreprise, son employeur.

Essayer d'être le plus efficace possible lorsque l'on travaille et prouver à ses supérieurs que le résultat compte davantage que le temps de présence...

Et vous, avez-vous trouvé cet équilibre ?

Personnellement, je m'estime privilégiée car le télétravail et mon statut de pigiste me permettent de concilier vie privée et vie professionnelle plus facilement que lorsque j'étais salariée. Cependant, je suis consciente que cet équilibre est toujours difficile à maintenir au quotidien et que mon statut actuel, précaire, est possible étant donné la situation professionnelle stable de mon conjoint.

D'autre part, il est certain que j'ai fait des concessions au niveau professionnel pour pouvoir être plus disponible pour mes enfants. Je pense, mais c'est très personnel, que même si on dit que la qualité des moments passés avec ses enfants est plus importante que la quantité, il n'en demeure pas moins que l'éducation nécessite du temps, de l'investissement et de la présence. Pour le moment, cet équilibre me convient plutôt bien, même si certains jours, j'aimerai bien sûr pouvoir accepter certains projets ou voyages séduisants. Lorsque mes enfants seront plus grands et plus autonomes, j'envisage de donner à nouveau un coup d'accélérateur à ma vie professionnelle :-)

Un dernier mot ?

Etre ambitieux que ce soit dans le domaine personnel ou professionnel mais ne pas mettre la barre trop haut, bien définir ses ambitions et ses priorités, en discuter avec son conjoint, pour essayer d'être le plus possible en accord avec ce que l'on pense être bon à la fois pour soi, son couple et sa famille.

---
Pour s'abonner au fil rss de ce blog et suivre son actualité, cliquer ici

Aucun commentaire: