Pages

vendredi 6 juin 2008

Se faire recruter autrement : premiers pas sur un réseau social 4/5

ça y est, vous avez franchi le pas et vous voilà désormais membre du réseau social professionnel (RSP) Xinkedao.

Les véritables difficultés commencent et les questions, sans réponses, affluent comme les ennuis un jour de grève :
  • Que faut-il mettre sur son profil ? (que faut-il inclure ? Que faut-il exclure ?)
  • Qui faut-il contacter ? Comment avoir des contacts ?
  • Faut-il refuser certaines invitations ?
  • Comment construire un cercle d'influence et de recommandation ?
  • Que faut-il proposer ?
  • Comment développer une relation gagnant/gagnant ?
  • Comment appliquer le principe du whuffie ? (pour garder une certaine continuité avec notre précédent article)
  • Comment s'organiser au quotidien ?
  • Que faut-il mesurer ?
  • Un carnet à "500+" contacts directs est-il un signal important ?
et la première d'entre toutes : par où commencer ?

Nous vous proposons à présent un petit guide de survie dans le RSP.

1. Se préparer
Avant de se lancer dans la phase d'exploration, il convient de faire le point sur votre situation actuelle.
  • Qui êtes-vous et qu'est-ce qui vous rend si unique ?
  • Quels sont vos objectif en venant sur le RSP ?
  • Vers quels sites Web est-il intéressant de renvoyer les membres qui visitent votre profil ?
  • Avez-vous une Web Presse qui couvre vos accomplissements ?
Cette phase va vous permettre de gagner du temps en donnant plus de clarté sur la suite des opérations avec une plus grande focalisation sur votre activité sur le(s) RSP et la construction de votre réseau.
En effet, il s'agit de réunir l'ensemble des éléments faisant de vous une personne de confiance et de valeur, soit une connexion potentielle. Attention à ne pas tomber dans le piège de la sur-préparation qui repousse de manière successive votre inscription. Allez à l'essentiel. A ce stade, il s'agit de déblayer le terrain, de prendre un train d'avance et de gagner du temps par la suite.

2. Observer

Une approche prudente consistera à se promener dans le réseau afin d'y découvrir les pratiques, les conventions non-dites, la manière dont les autres s'affichent sur le réseau, les différents outils proposés à votre temps libre. Chaque réseau social a sa spécificité, pour vous il s'agit de noter quelles sont les pratiques gagnantes et les pratiques moins qualitatives.

3. Etablir son profil

Ensuite, empreint des bonnes manières de rigueur dans cet ecosystème que vous commencez à explorer, il s'agit de construire votre fiche d'identité de réseauteur : votre profil. Commencez par y coller une (bonne de préférence) photographie afin que ceux qui vous connaissent… vous reconnaissent. Inspirez-vous ensuite des meilleurs exemples rencontrés dans la phase exploratoire pour élaborer un profil mémorable. Ne négligez aucun aspect : formation, compétences, mots-clés, etc… Et surtout, prenez votre temps !

PS :
pensez à mettre votre profil à jour. Dès que vous avez fini un projet, dès que vous changez de poste, si vous recherchez un candidat avec des compétences particulières. Autre élément à ne pas négliger, contrôlez la diffusion de vos informations. Cette idée est très importante car certains réseaux rendent votre profil "public par défaut". Pour cela, vous avez la possibilité de jouer sur deux aspects :
  • Le champ : souhaitez-vous que vos informations soient réservées à votre cercle restreint d'amis (de contacts) ? A tous les membres du réseau social uniquement ? Au Web tout entier (profil public) ?
  • Le contenu : vos feeds, vos modifications de profil, vos inscriptions aux groupes, vos nouvelles connexions ...
Personnaliser à votre convenance et expérimenter au maximum pour mieux cerner vos besoins.

4.
Se donner une ligne de conduite
Votre activité sur le réseau sera scrutée par de nombreuses personnes, c'est même le but recherché. Parmi celles-ci, des recruteurs de demain, ou des candidats potentiels (c'est selon… votre profil). Autant se fixer, avant de participer à l'intelligence collective du réseau, une ligne de conduite qui vous tiendra à l'écart des déboires : restez professionnel et courtois, comme le conseille Vanina Delobelle, tout en étant authentique - cela peut s'apparenter parfois à la quadrature du cercle, mais à coeur vaillant…

5.
Construire son réseau
Voilà, tout l'arsenal est en place, il s'agit maintenant de s'attaquer au noeud gordien de l'affaire : construire le réseau. Le site vous y aidera au début en allant récupérer dans votre/vos compte(s) de messagerie des contacts possibles et envoyer automatiquement des invitations à se connecter avec vous. C'est dire qu'un carnet d'adresses bien rempli est un atout sérieux dans cette affaire.

Ensuite, un conseil qui va de soi, mais sur lequel il faut insister : accompagnez toujours cette invitation de mise en relation d'un message personnel : 1) c'est plus poli 2) cela permet à l'autre de se souvenir de vous (si vous l'avez déjà rencontré, si vous avez échangé avec lui) ou de connaître vos intentions (si vous ne l'avez jamais rencontré) 3) vous augmentez vos chances de mise en relation

Personalisez également vos messages, de manière à ce qu'ils sonnent moins "Copier/Coller" et qu'ils soient plus authentiques, plus humains. Le contexte joue une part importante ici et agit en votre faveur (rencontre à une manifestation professionnelle, échanges sur un groupe de discussion), on se souvient mieux de vous de cette manière.

Profitez de la fraîcheur d'un contact physique pour une transformation en contact virtuel : vous avez rencontré quelqu'un à une conférence ? Invitez-le à rejoindre votre réseau le lendemain plutôt que dans le mois qui suit : à moins d'avoir marqué l'autre d'une empreinte indélébile (et dans ce cas, il vous aurait déjà recontacté(e)), vous appartenez déjà à une zone grise de sa mémoire.

6. S'appuyer sur les groupes

Les anciens collègues, les anciens copains de lycée, d'école, de fac, les amateurs du véritable cassoulet de Castelnaudary, etc…

Choisissez vos groupes par affinité ou tactiquement. Ils vont vous permettre de faire de la veille en recevant des alertes (ou feeds). Pour ce qui est des groupes se rapprochant de vos compétences, opter pour ceux où la fréquence des messages est la plus élevée et l'intensité des conversations (nombre d'échanges sur un même sujet) sont les plus importantes. Ainsi, vous partagerez votre opinion et les connexions seront plus solides car plusieurs interactions se sont effectuées en amont.

7. Utiliser le réseau

Tout cela c'est bien beau, mais jusqu'ici cela ne vous a servi encore à rien - si ce n'est à passer de longues heures devant un ordinateur, et de voir revenir à vous les souvenirs émus du temps de votre lycée. Il est temps d'activer le dispositif.

Vous voulez étoffer votre profil ? Demandez des recommandations.

Vous souhaitez faire montrer de votre expertise : participez activement aux forums du site.

Vous cherchez un job ? Affichez dans votre statut "je cherche un job!" - dans ce cas il vaut mieux ne pas avoir des collègues de votre boîte actuelle dans le réseau.

Vous cherchez des candidats : affichez-le dans votre statut .

Vous passez des entretiens de recrutement, vous vous interrogez sur la boite et hésitez sur ce que vous pouvez lire sur notetonentreprise.fr ? Cherchez un contact ou un contact de contact qui vient de quitter la boîte en question : vous aurez sans doute des informations de première main.

Votre imagination est votre limite.

8. Tenir un carnet de bord et échanger sur les bonnes pratiques

Au fur et à mesure que vous allez utiliser ces relais, vous allez acquérir un capital-connaissance important et pour vous, il est impératif de le faire fructifier en ayant recours aux groupes de discussion autour de cette thématique (ou aux CoP). Identifiez rapidement ce qui marche et ce qui marche moins, de manière à constamment évoluer vers le haut et sans cesse découvrir des pratiques nouvelles et avancées.

Prochain épisode : quel réseau social choisir ? En attendant venez en discuter sur facebook !


Aucun commentaire: