Pages

mardi 21 septembre 2010

L'entretien ne sert à rien

Jean-François Amadieu, sociologue des apparences, a été interviewé par David Abiker pour Cadreemploi.fr (retrouvez toutes les autres interviews de personnalités ici). Pour lui, l'entretien ne sert à rien dans la mesure où il on peut difficilement juger des compétences d'une personne. Il donne l'exemple d'une coiffeuse. Comment sait-on si elle sait (bien) couper les cheveux via un échange verbal ? Comment évaluer aussi sa capacité d'apprentissage ou ses qualités relationnelles ? Par contre, pour d'autres aspects (par exemple, se faire une idée de la personnalité d'une personne, de sa motivation ou encore de ses connaissances d'un domaine), l'entretien est utile.

Mais ce qu'il ne faut pas oublier, c'est qu'on peut être nul/bon en entretien et inversement super bon/mauvais dans l'exercice de son métier. Une condition sine qua non à la réussite de l'entretien : le candidat doit se sentir à l'aise. S'il ne l'est pas, tout est faussé selon moi.

Par ailleurs, et malheureusement, on se fie beaucoup aux apparences (en particulier à l'apparence physique : corpulence, mains moites), comme le souligne Jean-François Amadieu. Pas évident donc de se faire une opinion complète d'une personne lors d'un seul entretien. Et puis, l'entretien peut être une mascarade (exemple du commercial, très bon en entretien, qui n'a jamais rien vendu de sa vie).

Et vous qu'en pensez-vous ?


Jean-François Amadieu : l'entretien ne sert à rien
envoyé par Cadremploi. - L'actualité du moment en vidéo.

4 commentaires:

Yan a dit…

Beaucoup de choses sont dites dans cette interview. De la fonction propre de l'entretien (a quoi sert il?), de la manière de gérer cette situation (Comment faire?) et des croyances sous jasantes sur lesquelles il repose (Ce que croit l'interviewer?).

Cette video met avant tout l'accent sur la place pré dominante de cette nouvelle pratique et de ces déviances, mettant en avant l'uni-lattéralité du potentiel contrat.

Ce qu'il ne faut pas oublier c'est que l'entretien constitue un moment privilégié ou deux parties sont sensées estimer la possibilité et la qualité d'un futur accord (le contrat de travail). Et non pas un rapport de force déséquilibré entre une entreprise et une personne recherchant un travail. En ce sens l'entretien est nécessaire.

La situation économique actuelle renforce ce déséquilibre. Cependant les entreprises et les recruteurs devraient comprendre l'intérêt de concilier les attentes de deux parties plutôt que de jouer les apprentis sorciers. En ce sens la proposition de Jean François est parfaitement crédible.

Cordialement

Florence a dit…

L'entretien ne sert pas à rien, c'est juste qu'en fonction des métiers, il doit être différent, il ne devrait d'ailleurs peut être pas avoir le même intitulé.
Dans le cas de la coiffeuse, on fait plus "une période d'essai" qu'un entretien.
Dans tous les cas, je pense qu'il est nécessaire d'avoir une rencontre physique, un échange entre les personnes pour établir une connection.
D'un autre côté, je suis d'accord qu'il y a trop de pression et de jugements lors d'un entretien. L'entretien n'est pas mort mais il doit évoluer, se rapprocher du dialogue sans faire entrer une position de force pour l'un des 2 parties.

MSébastien a dit…

Hello

Pour compléter l'avis d'Amadieu, les résultats des universités de Paris et Bordeaux sur la fiabilité des méthodes de recrutement :
http://www.interim-emplois.com/article-le-recrutement-en-cdi-en-2010-quelle-methode-47348651.html

A bientôt

Pascal a dit…

J'aime beaucoup l'idée d'AMADIEU qui est au finale celle de dire:

"écouter,on se met en situation on verra ensuite si l'on peut faire l'affaire l'un pour l'autre"

L'idée est saine,aligner un contrat de travail sur la base d'un entretien
est aussi fiable que de choisir son conjoint ainsi. Oui, il faut que les candidats soient en situations,ensuite on discutera de la nature des contrats et des montants. Un CV est une expérience de sont que de vieux trophées.Les faits, rien que les faits....et encore plus pour les cadres que pour les autres (pascalblenner.fr)