Pages

jeudi 19 juin 2008

Agréger son identité en ligne

Schizophrénie 2.0 : la fragmentation de l'identité numérique

Ce scénario vous est peut-être familier : vous voulez essayer le dernier service web à la mode, il vous faut donc ouvrir un compte chez le fournisseur du service, et disposer d'un identifiant. Ce dernier peut se présenter sous diverses formes : un pseudonyme, une adresse mail, et plus rarement une url OpenID.

Au bout du énième service auquel vous vous êtes abonnés, vous voilà avec une myriade d'identifiants, que vous devez communiquer à vos amis pour qu'ils suivent votre activité sur le web. De même, vous devez à votre tour faire le lien entre les différents identifiants de vos amis.

Pour peu que ces services vous donnent la possibilité de donner une information sur votre statut, vous voilà en train de cuisiner une paëlla sur Facebook, tout en étant sur le vol Paris-New York sur Twitter.

Bienvenue dans le monde de la schizophrénie 2.0 !


Mettre fin à la "confettisation numérique" ?

S'il n'existe pas de panacée à ce mal d'un nouveau genre qu'est la dispersion de notre présence et de notre identité sur le Web, que l'on pourrait aussi appeler la "confettisation numérique", voici quelques moyens de sa faciliter la gestion de sa vie en ligne.

Créez une page "pivot"

Il s'agit ici de créer une page web sur laquelle vous rassemblez les liens vers vos différents blogs, sites et pages personnelles des services Web que vous utilisez. Ce peut être une page web de votre site web personnel comme l'a réalisée Michel, ou un service spécialisé comme ziki adopté par Emilie. Retaggr propose également de vous constituer une "carte de visite 2.0" rassemblant vos confettis numériques dispersés sur le web.

Soyez constants dans vos identifiants

Dans la mesure du possible, utilisez la même adresse e-mail ou le même pseudonyme comme identifiant de compte pour les services auxquels vous souscrivez. Privilégiez l'utilisation d'OpenID quand cela est possible, cela vous évitera de mémoriser un mot de passe par service. De nombreux services utilisent désormais OpenID.

Achetez un nom de domaine

S'il est est encore disponible, achetez un nom de domaine de la forme votre-prenom_votre-nom.net (ou .com). Beaucoup de services offrent la possibilité de rendre votre espace personnel accessible sous votre nom de domaine, et de rassembler ainsi votre présence en ligne.

Par exemple Michel utilise :

  • tumblr.com sur tumblr.michelbenard.net
  • blogger sur blog.michelbenard.net
  • myopenid.com sur openid.michelbenard.net
Utilisez des outils de multidiffusion

Il s'agit d'outils qui permettent en une seule fois de mettre à jour plusieurs statuts sur des sites comme Twitter ou Facebook, ou de publier un même article sur plusieurs blogs. Ces outils constituent un remède à la schyzophrénie 2.0.

On trouvera dans cette catégorie le service Hellotxt , ou l'application "Blog it!" par Six Apart sur Facebook.

Soyez sélectifs

Enfin, il faut de temps à autre, prendre un peu de recul et ne pas hésiter à fermer les comptes des services que l'on n'utilise pas ou peu. Le rythme de parution de nouveaux services est extrêmement soutenu, et on se laisse prendre à l'attrait de la nouveauté. Les comptes se multiplient, et au bout de quelques semaines, nous voilà à la tête d'une cohorte chronophage.

Un nettoyage de printemps s'impose : "small is beautiful" !

Aucun commentaire: