Pages

jeudi 6 novembre 2008

La fin des blogs ?

Dans un article en ligne du magasine wired intitulé "Twitter, Flickr, Facebook Make Blogs Look So 2004", Paul Boutin conseille de ne plus se lancer aujourd'hui dans la création d'un blog, mais d'utiliser les réseaux sociaux comme facebook, twitter, ou encore flickr.

Selon l'auteur les raisons du déclin du pouvoir communiquant du blog sont multiples :
  • la difficulté pour un blog personnel d'atteindre la qualité et l'audience de blogs collectifs et/ou professionnels comme ceux du "Huffington Post", qui publient jusqu'à 30 billets par jour
  • la perte d'authenticité des blogs désormais utilisés par du "marketing underground" , i.e. des blogs faussements personnels utilisés pour une campagne de promotion d'une marque ou d'un produit
  • l'explosion de la production en ligne fait qu'il est devenu pratiquement impossible de tomber sur votre blog par une recherche de mots-clefs
  • la plus grande polyvalence d'outils comme facebook, mieux adaptés à la publication de contenus multimédias ( photos, vidéo, extraits musicaux, etc)

Pour en savoir plus, lisez l'article original de wired

Mise à jour.

On trouvera un avis divergent dans l'état de la blogosphère 2008 réalisé par Technorati :

The numbers vary but agree that blogs are here to stay

  • comScore MediaMetrix (August 2008)
    • Blogs: 77.7 million unique visitors in the US
    • Facebook: 41.0 million | MySpace 75.1 million
    • Total internet audience 188.9 million
  • eMarketer (May 2008)
    • 94.1 million US blog readers in 2007 (50% of Internet users)
    • 22.6 million US bloggers in 2007 (12%)
  • Universal McCann (March 2008)
    • 184 million WW have started a blog | 26.4 US
    • 346 million WW read blogs | 60.3 US
    • 77% of active Internet users read blogs

1 commentaire:

LStelie a dit…

Bonjour,

Je n’ai pas (encore) lu le papier en question.. mais a suivre le résumé, les remarques sont amusantes.

La faible audience individuelle des blogs n’est ni nouvelle (il en a toujours été ainsi), ni un secret d’état (ou du moins elle ne l’a été que pour ceux qui ont donné dans l’emphase médiatique assez délirante qu’on a connu ces derniers temps).
D’autre part je ne vois pas trop en quoi le fait d’utiliser Facebook ou autre ferait barrage aux opérations de marketing larvé.

Bref, l’argumentaire repose en gros exactement sur le même type d’affirmations un rien lestes que celui qui voulait il n’y a pas si longtemps que grâce aux blogs les arbres allaient toucher le ciel.

Amicalement