Pages

lundi 1 décembre 2008

Chanter son CV : jusqu'où inventer ?

Cet été, Holly a diffusé un "sing along resume" pour donner une touche musicale à son CV : divertissant ou instructif ? Très objectivement, malgré la bonne volonté cela tournerait plus au divertissement.

De manière générale, cela renforce encore plus le fait qu'un CV vidéo ne suffit pas à épater et malheureusement, le fait de chanter ne rend pas le CV plus attractif mais plus divertissant.

P.S : Cela n'exclut pas que l'on puisse être divertissant et instructif à la fois.

Quelques suggestions :

Aborder une nouvelle problématique. Opter pour un sujet intéressant ou émergent, qui alimente ou alimentera les conversations actuelles. Comme les produits ou les services, les "me-too" blogs n'apportent rien de plus et n'engage pas grand monde.

Tenir un blog. Cela reste l'activité de base et constitue le point de départ d'une conversation, à partir d'un billet par exemple. Echanger sur d'autres blogs et exposer ses idées. Ensuite, selon les thématiques abordées, on peut diversifier les supports tout en restant focalisé sur les problèmes que souhaitent résoudre les lecteurs du blog.

Oublier le CV vidéo. Un profil sur Linkedin, Viadeo, Xing ou autres suffit pour reprendre un parcours professionnel. La simple récitation en vidéo est trop linéaire, trop monotone.

Insérer des vidéos instructives. Celles qui renforcent le statut de spécialiste dans un domaine (et de préférence très courtes). Avant de se lancer, il faut de l'entraînement (langage corporel, connaissances minimales en mixage du son et de la lumière) pour ne pas perdre en crédibilité car comme on le sait les traces numériques sont tenaces.

Rester à l'écoute. Les conversations évoluent et de nouvelles problématiques émergent au fur et à mesure. C'est aussi l'occasion d'actualiser son discours ou d'aborder les thématiques sous de nouveaux angles. Il s'agit aussi d'analyser les retours de vos productions, de capitaliser sur les points forts et d'approfondir.

Aucun commentaire: