Pages

lundi 20 octobre 2008

TwInfluence

Avec les médias sociaux, il faut imaginer de nouvelles manières d'évaluer, de mesurer... le sccès d'une communauté, sa réputation... C'est ce que permet de faire ce petit outil :
"twInfluence is a simple tool using the Twitter API to to measure the combined influence of twitterers and their followers, with a few social network statistics thrown in as bonus."
Vous pouvez mesurer votre réputation ou celle des autres, selon quatre critères : Reach, Velocity, Social capital et Centralization.

A vous de jouer !

3 commentaires:

Yann Leroux a dit…

C'est dommage que l'on ne sache pas avec plus de précision quelle moulinette tourne derrière. L'idée de capital social est intéressante, mais... mais est il sur que plus on a de followers de followser plus le capital augmente ? On peut être dans une poche de Twitter - c'est a dire une partie du réseau qui capte moins l'information - et ne pas le savoir. On peut faire partie d'un tout petit groupe, et être idéalement placé pour capter le maximun d'informations sur le réseau

eogez a dit…

Yann, tu as lu ce passage ?
http://twinfluence.com/about.php

Il donne pas mal d'éléments.

Yann Leroux a dit…

Oui j'ai lu, mais je suis étonné de la rapidité du crawl. J'ai essayé de faire le graphe des 40.000 followers de Jason Calacanis. En 4 jours, je n'y suis pas parvenu. Avec Twittinfluence, la page s'affiche en moins d'une seconde !

Avec Pajek, sur un graphe avec moins de 10.000 compte, le calcul de certaines valeurs, comme la betwenness centralily, prend plusieurs minutes

Ensuite, une critique : le degree équivaut au prestige dans les graphes non orientés. Ce qui n'est pas le cas de Twitter puisque je peux suivre quelqu'un qui ne me suit pas. Les bot, par exemple, suivent beaucoup de monde mais n'ont pas beaucoup de followers.
Il faut donc différencier le indegree (le nombre de liens entrants vers un compte) des outdegree (le nombre de liens sortants d'un compte) et garder a l'esprit qu'il est plus facile d'avoir un outdegree important.

Mais ne boudons pas notre plaisir. On peut faire des calculs symétrisant le graphe : a chaque fois qu'il y a un lien, on suppose qu'il est réciproque

Twittinfluence appelle "reach" les voisins de mes voisins et considére cela comme mon audience. C'est vraiment une valeur théorique, parce que si a chaque twitt, seuls mes voisins de rang 1 entendent. L'influence serait mieux mesurée par quelque chose qui reprenne les retwitts ou les réponses a un twitt à mon avis. Ce que la valeur "reach" mesure, c'est bien plutot le voisinage.

Cette valeur peut mieux être approchée par d'autres calculs comme la betwenness centrality. C'est cette valeur qui correspont a l'importance d'un compte dans le graphe et non pas ce que twittinfluence appelle la centralisation. En fait, les difficultés viennent, je crois, vient de la traduction grand public des notions des Social Network Ananlysis

Reste que l'idée est excellent et qu'il y a vraiment des choses à travailler et affiner pour mieux comprendre ces réseaux. Par exemple, suivre a la trace la façon dont Twittinfluence a été twitté est quelque chose qui est encore faisable sur la twittosphere fr puisque nous sommes moins de 10.000

Si quelqu'un connait quelqu'un qui connait... pour me permettre de faire de Grand Crawl, j'en serais H E U R E U X



Quelques définitions sur l'analyse des réseaux sociaux : http://www.orgnet.com/sna.html