Qui connaît les i-names ?

Une solution élégante pour gérer son identité numérique

Un i-name c'est un symbole pour représenter son identité numérique : ainsi =michelbenard pourrait être le mien. A un i-name il est possible d'associer des services : sites web, courriel, numéro de téléphone, etc. Par exemple, je pourrais désigner mon courriel professionnel par : =michelbenard/courriel_pro , mon blog par =michelbenard/blog etc.

L'avantage est que quelque soit l'url de votre blog, ou votre adresse mail professionnelle du moment, l'i-name correspondant ne changera-pas: vous serez toujours joignable à l'adresse =michelbenard/courriel_pro ou au numéro =michelbenard/portable_pro

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le principe d'un i-name ressemble à celui d'un nom de domaine : vous louez annuellement votre i-name auprès d'une société ( un broker ) qui est accréditée auprès d'un registre central (xdi.org).

Une fois votre iname acheté, vous définissez vos sites, courriels, etc. auprès de votre broker ( =michelbenard/courriel_pro , etc.) qui vous offre en retour de votre bail quelques services :
  • un service de contact ( pour les courriels)
  • des services de redirection web ( par exemple le fait de transférer =michelbenard/blog vers http://chaotiques.michelbenard.com)

mais ...

En pratique cela se passe moins bien que cela n'est clamé par les brokers d'i-names, d'abord pour des raisons techniques, ensuite pour des raisons commerciales.

Pour que l'utilisation de vos i-names soit transparentes, il faudrait qu'en tapant dans la barre de navigation votre navigateur internet =michelbenard/blog vous tombiez sur mon blog. Hors aujourd'hui les navigateurs ne savent pas interpréter les i-names, il vous faut donc :
  • soit taper une url qui mène à votre iname, c'est à dire : http://xri.net/=michelbenard/blog
  • soit ajouter par exemple une extension à firefox ( foXRI)
De même impossible d'utiliser dans votre courrielleur un i-name pour envoyer un courriel.

Techniquement, les i-names n'ont pas décollé.

Commercialement ensuite on peut s'interroger sur la qualité de service fournie par les brokers. J'ai un temps testé les i-names chez linksafe : il fallait bien souvent attendre un mois pour obtenir une réponse à une question adressée au support.

J'ai récemment envoyé un courriel de demande de renseignement à un autre broker , 1id.com, et n'ai toujours pas eu de réponse à ce jour.

Si vous vous rendez à la page listant les brokers d'i-names, vous pourrez également tenter d'aller sur le site d'EZibroker qui est apparemment aux abonnés absents.

Bref, l'essai demande encore transformation.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comment introduire la démocratie au travail ?

117 annonces d'offres d'emploi et de recrutement originales

Gérer la tension entre le FOMO et la nécessité du Test & Learn